Savoir nager est une question de survie. Celui qui ne sait pas nager s'expose aux dangers cachés dans les nombreux lacs, rivières, torrents, bains publics et plages qui ornent les nombreux paysages de notre Suisse.

La plongée fait partie de la natation. Car ce n'est qu'avec une position correcte du corps qu'on peut se mouvoir avec sécurité sur et sous l'eau. Bien inspiré est celui qui apprend suffisamment tôt et à fond la natation. L'école n'est pas indiquée pour cela, puisque les leçons obligatoires de natation sont conduites en groupes de plus de 20 élèves, beaucoup trop gros pour enseigner à chaque enfant les techniques correctes. Il est sans aucun doute mieux que les enfants apprennent déjà à nager avant leur entrée à l'école. Un avantage incontestable pour les leçons scolaires et les vacances d'été. Et cela apporte de l'amusement, c'est à parier! En tout cas pendant les cours de natation de First Flow et Let's Swim.   

Nager? C'est clair. Mais en position horizontale et le visage dans l'eau.

Chez First Flow nous nous attachons à ce que ton enfant apprenne à nager «depuis le bas de l'échelle». Les enfants peuvent prendre part à nos cours de natation dès l'âge de dix semaines pour commencer un entraînement précoce et bien pensé. Le but: nager tout seul rapidement et avoir beaucoup de plaisir à se mouvoir dans l'eau. 

Pendant nos cours, le plaisir de plonger va bientôt se manifester. Et c'est indispensable pour arriver à une technique sûre: ton enfant adopte la position horizontale dans l'eau, il peut faire la planche et s'orienter autant sur que sous l'eau. En conséquence nos moniteurs qualifiés enseignent d'abord aux enfants à se sentir bien également sous l'eau. Sitôt qu'ils y arrivent, ils apprennent à  nager en un tour de main. Les élèves First Flow nagent seuls et sans problème une courte distance déjà à l'âge de deux à trois ans. N'est ce pas super cool? Ils y arrivent seulement s'ils prennent la position correcte dans l'eau et n'ont pas peur du monde sous-marin, des vagues ou des éclaboussures sur le visage. Ils adoptent simplement une attitude naturelle vis à vis de l'eau.

Nager? Naturellement, mais correctement

Comme une mauvaise grippe, chaque année les critiqueurs de la plongée font leur apparition. De nombreux articles au sujet de la plongée avec des enfants ou des bébés paraissent, qui au contraire d'expliquer aux parents ne font que les alarmer. "Pratiques néfastes", "Violences sur les enfants" et "Noyades secondaires" sont les titres les plus provocateurs.

Disons le clairement et nettement: plonger selon la méthode Augsburger n'est ni néfaste ni dangereux

  • La plongée est facultative pour ton enfant! Celui qui n'apprécie pas (encore) le monde sous-marin la laisse de côté.
  • Les enfants s'habituent lentement à être sous l'eau, une initiation progressive prenant en compte leurs réactions.
  • La durée de la plongée est trop courte pour aspirer de l'eau. Pour cela le réflexe de respiration devrait agir, ce qui n'est pas possible pendant une immersion de peu de secondes.
  • Les enfants ne risquent aucun dommage aux tympans ou aux poumons, car la profondeur de plongée est trop faible.
  • Les enfants sont amenés à plonger uniquement sous la surveillance des moniteurs et des parents. Aucun enfant ne plonge sans surveillance!

La noyade secondaire, une fable?

La notion de "noyade secondaire" est volontiers mise sur le tapis par les critiques quand il s'agit de l'immersion des enfants. A cela je réponds: oui la noyade secondaire est une réalité. Mais certainement pas pendant un cours de natation pour bébés et enfants conduit par des professionnels et en compagnie de parents responsables. Une personne ne peut se noyer que si elle aspire de l'eau. Les victimes dites "quasi noyées" peuvent certes être sauvées à temps de la noyade mais décèdent plus tard des conséquences. La raison en est que l'eau pénètre dans les poumons, endommage l'organe et modifie le bilan sanguin. Aussi, chaque victime d'une "quasi noyade" doit être impérativement mise en observation à l'hôpital!

Dans un cours de natation pour bébés ou enfants, personne n'aurait l'idée de maintenir son enfant sous l'eau jusqu'à ce qu'il en aspire. Pour cette raison nos moniteurs ne laissent plonger les élèves qui leur sont confiés que sous stricte surveillance et pour un bref instant. Il n'y a donc pas de relation entre une noyade secondaire et un cours de natation. De nouveau les "faits et les fakes" sont sauvagement brouillés, autant de la part de la concurrence que de la presse à la recherche d'un thème à sensation.   

Soyez donc rassurés, chers Parents: plonger est la chose la plus naturelle au monde et sans elle on n'apprend pas à nager.

Je vous souhaite des heures merveilleuses et passionnantes chez First Flow, Let's Swim ou quelque part dans des eaux limpides.